Kinsale – Cionn tSàile

Publié le par Yann

Ce week-end (le week-end du 16 en fait...), les internes sont allés vers l’est en direction de Cork et visiter Kinsale, l’ancien port des colonies anglaises en Irlande avant que Cork et Cobh le supplantent. Bien que Kinsale soit une charmante petite ville de bord de mer, nous n’avons passé que peu de temps dans le centre et nous sommes rendus au Fort Charles, construit au XVIIème siècle par les anglais et qui a eu comme architecte un anglais s’inspirant de l’architecte Vauban : William Robinson. Par ailleurs, il a aussi dessiné quelques autres importants monuments à Dublin comme les églises Sainte-Marie et Saint-Michan ou la bibliothèque Marsh au Trinity College.

 

kinsale-copie-1.jpg


Lorsqu’en 1602, 6000 irlandais aidés par 3000 espagnols combattirent l’assaut de 12000 anglais venus en découdre pour prendre position de Kinsale, la ville était déjà un port important grâce à son fond de mer profond. Si Cobh et Cork supplantèrent Kinsale plus tard, c’est parce qu’on y découvrit un fond de baie encore plus bas et qui figure parmi les baies les plus profondes du monde. On dit que c’est au cours de cette bataille qui se déroula en hiver 1602-1603 que le monde gaélique rencontra sa fin car l’armée anglaise le vaincu. A la suite de ça, elle s’y installa et construisit le fort en 1670. Ce fort, fer de lance de la défense de la ville, était le plus important des trois à devoir être construits. Malheureusement pour eux, les anglais n’avaient plus assez d’argent à la fin de la construction pour bâtir le troisième fort, en haut de la colline qui surplombe Kinsale. En matière de stratégie, cela les rendait vulnérables à une attaque depuis la terre. Et bien sûr, cela finit par arriver au cours des Guerres de William d’Orange lorsque Kinsale et Cork furent assiégés (1690).

 

kinsale1.jpg

 

L’usage du fort se termina pendant la guerre civile de 1922 lorsque certains partisans d’une Irlande unie – opposés de ce fait à la partition de l’Irlande optée en 1921 – décidèrent de s’y installer pour s’entrainer. Ces partisans mirent feu au fort en le quittant pour que personne ne l’utilise, ce qui lui donna son aspect actuel. L’état y opéra quelques modifications néanmoins, dans un but touristique et certains bâtiments furent reconstruits. Cependant, l’état a souhaité garder une certaine allure délabrée, pour rester fidèle à l’histoire.

 

kinsale2.jpg

 

Si vous souhaitez visiter le fort, vous pouvez vous y rendre de 10h à 17h (18h l’été) chaque jour de la semaine. L’entrée est assez modique et des explications sont données gratuitement par un guide pendant une vingtaine de minutes dans l’enceinte du fort. Je vous conseille néanmoins d’acheter un Pass pour les « Heritage Sites of Ireland » qui, pour moins de 20€, vous permettra de les visiter gratuitement. 

Publié dans Tourisme en Irlande

Commenter cet article

g'dad 09/11/2010 12:45



il fait frisauet ici!  nous atttendons M et Ch demain, nous avons eu R et J-L le weekend. merci pour ces infos et les belles photos; j'ai trouvé site de musique irlandaise sur streamer radio
(gratuit et légal). les feuilles de vetchii sont presque tous tombées... tout à toi g'dad